Encore un drame dans nos rangs

Les membres et sympathisants de l'association apprennent avec tristesse le décès de leur camarade, le gendarme Claude COTREBIL de l'escadron de gendarmerie mobile d'Orange (84). Le corps sans vie de notre camarade a été découvert dans son logement de service, il se serait donné la mort. Originaire de la Martinique, agé de 49 ans et très apprécié, il laisse ses amis dans la peine et l'incompréhension. L’APNM G&C présente à sa famille, ses proches, ses sincères condoléances et assure ceux-ci de son soutien et de sa sympathie en ces instants douloureux. Nous adressons également une pensée émue à nos camarades de l’Antenne Régionale du GIGN d’Orange attristés par un drame personnel.

"Un jour, je me ferai un bleu"

Le dimanche 27 novembre nous publiions un texte titré « La justice Française a-t-elle tué le Major RUSIG ? » Nous expliquions comment notre justice éculée par l’idéologie de la culture de l’excuse à l’endroit des multirécidivistes, permettait à ces individus de poursuivre librement leurs actes délictuels et criminels. Toujours au déficit de la sécurité de l’ensemble des citoyens et des forces de l’ordre en particulier. Les faits rapportés ces dernières heures ne font que confirmer la véracité de ce texte. Si de nombreux magistrats côtoyant les forces de sécurité au quotidien savent appliquer une justice digne de la fonction, digne de la nation, il est une vérité ne souffrant d’aucune remise

La justice Française a-t-elle tué le Major RUSIG ?

Alors que les policiers manifestent chaque soir depuis maintenant un mois suite aux événements de l’Essonne, réclamant une justice ....juste et en ordre de marche à l’encontre des individus mettant en péril la sécurité nationale, la vie des Français et celle des défenseurs de l’ordre que sont les gendarmes et policiers. Alors que nous venons, encore, de perdre l’un des nôtres, nous apprenons de la bouche du procureur de la République de Foix que le "présumé" meurtrier de Christian RUSIG était, encore, très largement connu de la justice. Depuis plusieurs années, la quasi-totalité des gendarmes et policiers tués dans le cadre du service sont les victimes de multirécidivistes élevés en plei

Décès en service du commandant de la BTA de TARASCON-SUR-ARIEGE

C’est avec une vive émotion et une profonde tristesse que nous avons appris le décès en service du Major Christian RUSIG, commandant de la BTA de TARASCON-SUR-ARIEGE (09), survenu ce jour. Héliporté dans la nuit du 26 au 27 novembre 2016 vers le centre hospitalier de TOULOUSE, il est malheureusement décédé des suites de ses blessures. Alors qu'il se trouvait en service commandé, le militaire a été percuté volontairement par un usager de la route refusant un contrôle routier. Âgé de 55 ans, il était marié et père de deux enfants de 23 et 25 ans. L’APNM «Gendarmes et Citoyens» présente à sa famille, ses collègues, ses amis et ses proches leurs plus sincères condoléances dans ce moment tr

« La GUERRE DES BOUTONS »

Nous avons tous reçu récemment dans nos unités une note express datée du 2 novembre 2016 relatant la mise en œuvre prochainement d'un dispositif technique de surveillance des personnes placées en chambre de sûreté dans les locaux de la gendarmerie nationale. Si au premier abord, ce titre ronflant semble apporter enfin une solution au problème de la surveillance des individus déposés en chambre de sûreté, la réalité est toute autre. Ce que décrit modestement notre Direction comme étant un « dispositif technique » n'est, en fait, autre chose qu'une vulgaire sonnette !!! Vous lisez bien…..UNE SONNETTE !!! Un bouton à l'intérieur de la cellule que pourra actionner à son bon vouloir l'individu

Vers la fin des jours d’arrêts ?

[MAJ du 30 avril 2017] Fin des jours d’arrêts, la Gendarmerie entre dans le XXI ème siècle ! Selon la circulaire 24000 relative aux sanctions disciplinaires applicables aux militaires les jours d’arrêts se doivent d’être une mesure restrictive de liberté ou infamante... A toutes fins utiles et pour planter le décor, selon le « Larousse illustré », « infamante » est défini de la manière suivante : qui déshonore, qui nuit à la réputation de quelqu’un. Ce mot, gravé dans le marbre des textes qui nous régissent, remet en perspective le sacro-saint « renom de l’Arme » si cher à certains dirigeants de notre institution. Quand, pour préserver ce principe séculaire, on n’hésite pas à appliquer des

LES ASSOCIATIONS REBELLES

Le 18 octobre 2016 avait lieu l’audition du Général Richard LIZUREY, Directeur Général de la Gendarmerie Nationale à l’Assemblée Nationale sur le projet de loi finances 2017. C’est dans le cadre de la « commission de la défense nationale et des forces armées » que notre directeur a tenu ces propos : « Ce CFMG renouvelé voit arriver avec quelque inquiétude les APNM (associations professionnelles nationales de militaires), dont trois prétendent représenter les gendarmes. Nous n’en sommes qu’au début de l’histoire, et leurs responsables n’ont pas encore dépassé la phase de rébellion pour entrer dans une phase adulte de construction. Mais il est normal qu’ils aspirent à exister et à capter des a

L'instruction provisoire n° 36132 : un premier bilan très mitigé

Pour tout dire, j'aurais pu faire ce bilan au bout d'une semaine mais je comptais sur le fait que les premières erreurs soient juste la conséquence du peu de maîtrise du texte par certains commandants d'unité. Et bien au bout de 02 mois, on peut déjà parler de dérives de commandement dans certains endroits, dérives logiquement impossibles car Puls@r a bien été pensé. Je vais essayer de vulgariser au maximum le principe pour qu'on comprenne bien l'esprit du texte. Le principe socle est celui du repos physiologique journalier (RPJ) qui est de 11h00 par jour, journée allant de 08h00 à 08h00. Cette heure (08h00) n'a pas été choisie au hasard car c'est l'heure de prise normale de service. Vous co

Nouvelle tragédie dans les rangs de la Gendarmerie

Ce matin, au sein de la BT GUEBWILLER dans le département du Haut-Rhin (68), l’adjudant Thibault VALERA a mis fin à ses jours avec son arme de service. Militaire apprécié pour sa gentillesse et son humour il avait 39 ans et était père de 3 enfants. Quelles que soient les raisons de son geste, il reste que son évidente fragilité du moment l'a conduit à commettre l'irréparable. AG&C s'associe à l'immense peine qui touche sa compagne adjudante dans le même groupement, sa famille et ses proches. Que cette ultime décision t'apporte enfin la paix.

Réception du GL par le chef de l'état !

Le communiqué succinct du groupe de liaison du CFMG laisse penser que le Président de la République, le premier ministre et le ministre de l'intérieur n'ont pas voulu créer un doute dans l'esprit des personnels de la gendarmerie en recevant les syndicats de police pour tenter de trouver des solutions au mal être des collègues policiers. En y associant les « concertants » de la gendarmerie (et pas les APNM), le chef de l'état a semble-t-il, voulu faire taire une grogne qui risquait de contaminer la gendarmerie. Les annonces faites satisfont les syndicats de policiers et certains des membres du CFMG. Notons, quand même, que les fonctionnaires de police dénoncent l'évidente passivité des syndic

À la Une
Publications récentes 
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82