Affaire Adjudant DELOBEL Rétrospective, suite et fin...

Remontons le temps à une époque pas si lointaine, où le décret sur les APNM n’existait pas... Il était une fois un adjudant, David DELOBEL, affecté à la brigade de NOZAY dans l’Essonne. Un gradé réputé pour la qualité de son travail judiciaire, spécialisé dans le « milieu des gens du voyages », bardé de lettres de félicitations, aux notations outrageusement valorisantes, bénéficiant de la prime de résultats exceptionnels quatre années de suite, réalisant en 2012 pas moins de 83 arrestations dans « le milieu » ou saisissant pas moins de 150 000 euros d’avoir criminels sur la même période de 2 ans, en habitué des Sections de Recherches ou des couloirs du « 36 ». Dans un précédent communiqué da

Attendant contre des gendarmes

Après le meurtre d’un brigadier de la police nationale sur les Champs Élysées à Paris, chaque gendarme craignait d’être la cible d’actes isolés de la part d’islamistes radicalisés. Ce soir c’est chose faite... La réaction des militaires semble avoir mis fin rapidement à ce qui ressemble fortement à un attentat terroriste. AG&C se réjouit qu’aucun gendarme n’ait été blessé dans cette atteinte à leur intégrité physique et apporte son soutien à l’escadron de gendarmerie mobile de Chaumont.

5 ans ! Déjà ! Et pourtant c’était hier.

La vie de nombre de gens a basculé brutalement, soudainement, définitivement. Dans une nuit tranquille d’un début d’été comme on les apprécie dans le Var, la cruauté d’un couple de sociopathes inhumains a fait sombrer dans une souffrance indélébile, deux familles et des centaines d’anonymes, touchés par le destin déchirant de deux jeunes femmes, gradées de la gendarmerie. 5 ans ! Les rires quelles m’ont offert cet après-midi du 17 juin 2012, résonnent toujours à mes oreilles. Ces rires qui ont fait place à la vision effroyable, qui ne me quitte plus, depuis, de ces deux corps à jamais immobiles. J’étais leur Chef et toutes les bienveillantes justifications ne suffisent toujours pas à gommer

Défiance du maire de Boulogne sur Mer envers les gendarmes...

Le samedi 10 juin 2017, un élu de la république, ancien ministre et député maire d'une ville moyenne des Hauts de France, s'est illustré en menaçant publiquement le commandant d'une unité de gendarmerie mobile de faire procéder à la verbalisation des véhicules du convoi qu'il commandait. Le délit commis par le capitaine de gendarmerie est manifestement de nature à troubler gravement l'ordre public puisqu'il a eu l'outrecuidance de les faire stationner dans le centre-ville, entraînant l'inquiétude des riverains et la colère des commerçants, ainsi que les quolibets de la presse locale. Les gendarmes, en route pour une mission, avaient décidé de prendre une collation dans les restaurants de cet

Magazine mensuel MAI

SOMMAIRE 3 - L’édito du président 4 - Promotion Maréchale des Logis Cheffe Audrey BERTAUT 8 - Le nouveau ministre de l’intérieur veut réconcilier la police et les Français... 10 - Garde à vue automatique des gendarmes ! Pourquoi ? 12 - Louise, un combat pour le droit d’aller à l’école. 13 - Nouvelles cartes AG&C - Nous soutenir 17 - Présentation de l’équipe AG&C. 21– Rejoindre AG&C 22 - Un réunion avec la DRHMD pour rien ? 28 - Tribune libre : Décentraliser pour mieux informer… Commentaires 59ème session CFMG 32 - L’actu en bleu 36 - Nos partenaires LECTURE

Décès du gendarme Frédéric PROUTEAU

AG&C présente ses sincères condoléances à sa famille, à ses proches et assure de son soutien ses camarades. Source DGGN : "Le 7 juin, le gendarme Frédéric Prouteau, motocycliste de la brigade motorisée de Château-Chinon (58), est victime d'un accident mortel de la circulation routière. Alors qu’il circulait sur l’A77 en direction du circuit de Magny-Cours, le gendarme Prouteau perd le contrôle de sa motocyclette et il est éjecté de l’engin. Affecté à la brigade motorisée de Château-Chinon, le gendarme Frédéric Prouteau était détaché au CNFSR de Fontainebleau pour encadrer le stage de formation initiale. Âgé de 34 ans, il était pacsé et père de deux enfants. Le général d'Armée Richard Lizu

Décès d'un camarde

Le 11 juin 2017, le gendarme adjoint volontaire Jonathan VISCHI, 22 ans, affecté au PSIG de VANNES, est décédé dans un accident de la route, hors service. La voiture qu'il conduisait a été percutée par un véhicule où se trouvait un conducteur alcoolisé roulant à contre sens sur l'autoroute A11, à hauteur de la CHAPELLE SUR EDRE (44). Ses obsèques ont lieu ce jour. AG&C s'associe à la peine de ses proches et assure de son soutien ses camarades dans cette épreuve.

À la Une
Publications récentes 
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82