Penser à l’avenir !

Au nom de l'ensemble des membres du conseil d'administration de l'APNM Gendarmes et Citoyens, je souhaite à tous les militaires de la Gendarmerie Nationale, mes plus sincères vœux de réussites personnelles et professionnelles. L'année s'achève sur un bilan riche en événements constructifs ou tragiques. On peut parler d'une activité rarement rencontrée en métropole et outremer à laquelle nous avons su répondre avec une efficacité et une énergie indiscutables. Nous avons été sans cesse au cœur des sujets en portant la voix des gendarmes en toutes occasions, médiatiques, politiques ou internes. L'augmentation de près de 20% des adhésions démontre que ce que nous réalisons au quotidien de manièr

Agir vite, penser loin !

Vous êtes nombreux à suivre, sur les différents groupes fermés ou la page de l'association, les communications concernant les conditions de vie des militaires de la gendarmerie. Les avancées substantielles obtenues en terme de relation avec l'administration ont permis de régler un grand nombre de dossiers touchant à l'intérêt général et individuels. Les nombreux témoignages de ceux qui ont reçu un conseil ou un soutien constituent notre plus belle satisfaction. Depuis plusieurs semaines les missions se succèdent sans faillir et même si on sait que le politique n'a que peu de considération pour les forces de l'ordre en général, les gendarmes accomplissent tout de même leur travail avec dispon

Décès d'une camarade

C’est avec tristesse avec que nous avons appris le décès de l’adjudant-chef CHARLES-NELSON Nathalie. Âgée de 51 ans, Nathalie a passé une grande partie de sa carrière en unité de recherches puis dans le renseignement. Depuis 2010, elle était affectée au Service Départemental du Renseignement Territorial en Bretagne, région où elle a passé la majeure partie de sa carrière. Après un long combat contre la maladie, elle s’est éteinte le 15 décembre 2018. AG&C adresse ses pensées à sa famille ainsi qu’à l’ensemble de ses camarades.

On ne gagne rien, mais on perd moins ?

Le 20 décembre 2018, au petit matin, loin de l’agitation médiatique, le DGGN a présidé place Beauvau une réunion de travail en lien avec les avancées salariales dont va bénéficier la Police Nationale. Au vu de l’engagement de l’ensemble des militaires de l’Arme dans la crise des gilets jaunes, les mesures annoncées par les syndicats de Police ne seront pas appliquées selon le principe de parité totale. - Pour l’ISSP : 1 % dès le 1er janvier 2019 et 0.5 % au 1er janvier 2020 pour atteindre 28,5 %. Rappelons tout de même qu’une augmentation était déjà prévue depuis le protocole d'accord 2016 pour atteindre 28 % en 2020. L'augmentation est donc de 0,5 %. - L’AMJG ne sera pas réévaluée à l’ident

Décès d'un camarade

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du GAV BEAUDRAN Guillaume survenu le dimanche 16 décembre 2018. Agé de 23 ans, notre camarade était en poste au sein de la brigade de proximité d’AMBERIEU-EN-BUGEY - 01. AG&C adresse ses pensées les plus sincères à sa famille ainsi qu’à l’ensemble de ses proches. Les fêtes de fin d’année sont toujours une période critique, n’hésitez pas à prendre soin de vos camarades, de vous, et surtout n’hésitez pas à prendre contact avec nous si le besoin s’en fait ressentir.

Décès d'un camarade

C’est avec une vive émotion que nous apprenons le décès de l’élève-gendarme Julien LE FLOUR. Âgé de 23 ans, notre camarade était affecté à la brigade de proximité de SAINT-ASTIER (24) depuis deux mois. AG&C présente ses condoléances à l’ensemble de ses proches et leur adresse ses plus vives pensées dans ce douloureux épisode.

Décès d'un gendarme

C’est avec émotion que nous apprenons le décès accidentel d’un camarade survenu le 12 décembre 2018. L’adjudant FRANÇOIS Vincent était affecté au PGHM (peloton de gendarmerie de haute montagne) de La Réunion depuis pratiquement deux ans. Eempreint d’expérience et passionné par la montagne, notre camarade laissera un grand vide derrière lui. Nous adressons nos plus vives pensées à sa famille ainsi qu’à l’ensemble de ses camarades.

Forces de l'ordre : une fatigue à géométrie variable !

89.000, rappelez vous ce nombre. Depuis le 17 novembre 2018, les blocages, filtrages ou autres cortèges sont organisés par ceux dont le nom est désormais associé à un vêtement de sécurité rétro-réfléchissant. Cette situation, unique par son originalité et sa durée, nécessite toujours une très forte mobilisation des forces de l'ordre en général et notamment des gendarmes départementaux et mobiles. En commettant des exactions contre les bâtiments et les personnes, le mouvement s'est radicalisé partout en France, mais surtout dans la capitale, une fois par semaine. La réponse donnée par le pouvoir politique le 8 décembre 2018 se voulait ferme et sans ambiguïté. Force devait enfin rester à la lo

Une journée à haut risque

Demain, le 8 décembre 2018, vous serez plus de 60000 gendarmes employés pour assurer la sécurité de nos concitoyens et la protection des institutions. Un tel déploiement d’effectifs ne s’était jamais produit depuis 1968. Ce chiffre représente, d’après le ministère de l’intérieur, 67 % de l'ensemble des forces de l’ordre qui seront engagées sur le sol français. La situation de crise d'une telle ampleur a nécessité la suspension de toutes les indisponibilités, l'utilisation de la totalité des escadrons de gendarmeire mobile et le rappel de nombreux réservistes par le Directeur Général de la gendarmerie nationale. L'institution démontre ainsi sa capacité à répondre à des impératifs sécuritaires

APNM G&C sur BFMTV (2/2)

À l’approche de l’acte 4 de la mobilisation des gilets jaunes, les autorités craignent une nouvelle explosion de violence. Un dispositif de sécurité exceptionnel sera ainsi mis en place pour le samedi 8 décembre. En plus de 65 000 policiers mobilisés, dont 4.600 à Paris, les véhicules blindés à roues de la gendarmerie pourraient être utilisés si les manifestants venaient à ériger des barricades. - On en parle avec: Dominique Rizet, consultant police-justice BFMTV. Hugues Moutouh, préfet et ancien conseiller au ministère de l'Intérieur, co-auteur du "Dictionnaire du Renseignement" (Perrin). Frédéric Ploquin, grand reporter et auteur de "La Peur a changé de camp" (Albin Michel). Le capitaine J

APNM G&C sur BFMTV (1/2)

À l’approche de l’acte 4 de la mobilisation des gilets jaunes, les autorités craignent une nouvelle explosion de violence. Un dispositif de sécurité exceptionnel sera ainsi mis en place pour le samedi 8 décembre. En plus de 65 000 policiers mobilisés, dont 4.600 à Paris, les véhicules blindés à roues de la gendarmerie pourraient être utilisés si les manifestants venaient à ériger des barricades. - On en parle avec: Dominique Rizet, consultant police-justice BFMTV. Hugues Moutouh, préfet et ancien conseiller au ministère de l'Intérieur, co-auteur du "Dictionnaire du Renseignement" (Perrin). Frédéric Ploquin, grand reporter et auteur de "La Peur a changé de camp" (Albin Michel). Et le capitain

Gilets jaunes: l'usure des gendarmes

Depuis le 17 novembre 2018, sous le vocable « gilets jaunes », la sphère politico-médiatique désigne des milliers de français de tous horizons qui expriment une forme de souffrance. Les modes de contestation ont conduit l’état à ordonner aux forces de l’ordre l'encadrement d’éventuels débordements essentiellement liés aux blocages de voies de circulation. Le point de non-retour en terme de violence assumée de ce mouvement a été incontestablement franchi le 1er décembre 2018. Toutes les subdivisions d'arme de la Gendarmerie ont été concernées et le sont encore. Les dégâts causés et les images de violences physiques sont désormais gravés dans toutes les têtes. Chacun est libre de se faire sa p

À la Une
Publications récentes 
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82