IJAT des gendarmes mobiles : Enfin payée !

Le 3 décembre 2018 nous rencontrions le directeur général de la Gendarmerie Nationale le Général Richard LIZUREY au Ministère de l’Intérieur à Beauvau. Tout au long de cet entretien durant lequel nous avons eu l’occasion d’aborder d’innombrables sujets concernant le quotidien de l’ensemble des gendarmes, le président de APNM G&C le Maréchal des logis-chef Thierry GUERRERO, a évoqué le retard de paiement des IJAT pour nos camarades gendarmes mobiles. Après un engagement de plusieurs mois sans précédent (les ZAD de NDDL, BURE pour ne citer qu’elles), le mouvement des « gilets jaunes » qui encore aujourd’hui se poursuit, les gendarmes mobiles ont largement démontré leur capacité à maintenir et

Magazine janvier 2019

L’année commence comme elle s’est terminée, sur les chapeaux de roues, tant l’actualité est riche. Mais auparavant, je veux adresser mes vœux, ainsi que ceux de tous les membre du bureau du conseil d’administration à l’ensemble de nos adhérents, et à tous nos camarades et leur famille. Dans la continuité des précédents magazines, et comme nous en avons pris maintenant l’habitude, vous trouverez en lecture deux excellents dossiers du Capitaine ROLANG sur des thématiques qui intéressent chacun d’entre nous et auxquels nous pouvons être amenés à être confrontés à un moment de notre carrière, le congé du blessé et l’arrêt maladie. Comme je le soulignais en préambule, l’année commence avec une a

Décès d'un camarade

Nous avons la douloureuse tâche de vous informer du décès de notre Camarade Yves COLIN 53 ans, survenu le 20 janvier dernier des suites d'une longue maladie. Il laisse derrière lui dans la douleur une épouse et deux grandes filles. Major, commandant la Brigade de SANCERRE, il était indéniablement apprécié de tous ceux qui ont eu la chance de le connaître, de servir sous ses ordres ou de le côtoyer, lesquels sont tous aujourd'hui affectés par sa disparition. L'APNM G&C présente ses sincères condoléances à sa famille ainsi qu'à tous ses proches, en s'associant non moins sincèrement à leur douleur.

Attaque de la caserne de Gendarmerie de Dijon : quatre condamnations et APNM G&C reconnue partie

Ce vendredi nous vous informions de la comparution immédiate de quatre prévenus, interpellés les 16 et 17 janvier par la section de recherches de DIJON suite à l’attaque de la caserne de Gendarmerie Deflandre. Sept gendarmes défendant la caserne et surtout le lieu de vie de 400 de nos familles, épouses et enfants, ont été blessés dont deux gravement. APNM Gendarmes et Citoyens® s’était constituée partie civile en soutien à nos camarades gendarmes. Elle était représentée par Maître Jean-Philippe MOREL notre partenaire de « Cabinet Morel avocats ». Au terme d’une longue audience, tous les prévenus ont été condamnés à une peine de prison ferme dont un avec mandat de dépôt. Le tribunal a reconnu

APNM Gendarmes et Citoyens répond coup pour coup !

Samedi 5 janvier 2019, peu après 15 heures, devant le siège de la région de gendarmerie Bourgogne-Franche-Comté, des manifestants ont tenté de pénétrer dans la caserne par un portillon donnant accès aux bâtiments des familles. Ils ont été stoppés par trois gendarmes dépêchés sur place. Des projectiles ont été lancés dans leur direction auxquels a été répondu un tir de Lanceur de Balle de Défense. Des grilles ont été arrachées sur une cinquantaine de mètres et certains individus se sont introduits dans l'enceinte. La gendarmerie déplore deux blessés. Les différentes vidéos prouvent la détermination des manifestants et leur volonté de s’en prendre violemment aux gendarmes. Le 16 janvier 2019,

Violences policières: aucune saisine judiciaire contre la Gendarmerie

Depuis 9 semaines, les gendarmes connaissent un engagement sans équivoque sur des missions de maintien de l’ordre. Ces épisodes sont ponctués chaque samedi, de violences inouïes à leur encontre, soutenues par des milliers de personnes dites « Gilets Jaunes ». Les événements donnent lieu à des diffusions quotidiennes de vidéos sur les réseaux sociaux, sur lesquelles il est possible de voir des « violences policières », le tout s’accompagnant de milliers de commentaires haineux. Le climat de tension est élevé. Sans rentrer dans le débat de la légitimité de ces violences, AG&C est en mesure d’affirmer que sur 21 signalements déclarés à l’encontre des gendarmes, aucun n’a fait l’objet de saisine

Magazine décembre 2018

En ce début d'année 2019, je me joins à l'ensemble des membres de l'association et du conseil d'administration pour vous adresser nos meilleurs vœux. L'année 2018 s'est achevée sur une période forte en sollicitations et nous aura surtout permis de mesurer à quel point notre statut est important, pour ne pas dire primordial pour la sauvegarde des institutions. Je ne peux m’empêcher d'avoir également une pensée pour les 33 camarades qui ont choisi de nous quitter au cours de l'année. Tous mes vœux attristés vont à leurs proches et à leurs familles. Le 1er février prochain aura lieu l'assemblée générale annuelle de l'association. Comme en 2018, nous avons choisi de l'organiser au sein de la D

Constitution de partie civile dans l’affaire du « boxeur de gendarmes »

Une cagnotte indécente a été mise en ligne pour soutenir un délinquant ayant frappé des gendarmes, elle illustre la défiance à l’égard des symboles de l’état de la part de ceux qui ne respectent plus les règles de la République. Récompenser en aidant financièrement ce « boxeur de gendarmes » ayant exercé des violences sur des personnes dépositaires de l’autorité publique revient à exprimer une solidarité écœurante envers les criminels. Que des « citoyens » légitiment et soutiennent le fait que d’autres citoyens, parce qu’ils sont en uniforme, soient meurtris et blessés dans leur chair est une honte ! Irons-nous jusqu’à parler « d’indignité nationale » en réunion ? Face à cette opération abje

Décès d'une camarade

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Clémence LUCHS. Originaire de METZ, Clémence avait été formée au sein de la 8ème compagnie d’instruction de l’école de TULLE au cours de l’année 2017. Âgée de 20 ans, notre camarade était gendarme adjoint volontaire affectée au 1er peloton du 2ème escadron du régiment de cavalerie de la Garde Républicaine. Elle est décédée des suite d'une embolie pulmonaire, conséquence d'un accident récent. APNM Gendarmes & citoyens adresse ses pensées les plus sincères à ses proches et assure de tout son soutien l’ensemble de ses camarades dans ces moments difficiles.

A-t-on franchi un cap irréversible ?

Partout en France, l'acte VIII des gilets jaunes a été marqué par des scènes de violences contre des gendarmes. L'heure n'est plus à exprimer des marques de soutien sur les réseaux sociaux, des mots de sympathie et des condamnations sans effet de politiques de tous bords. Si certains en doutaient encore, ces condamnations ne font peur a personne et elles n'apporteront aucune voix supplémentaire pour les futures élections. Elles ont surtout le don d'agacer les forces de l'ordre qui ne comprennent plus ce qu'on leur fait faire. Se nourrir de grandiloquentes postures en déclarant face caméra que « la république ne reculera pas » et que « les participants devront prendre leurs responsabilités »

À la Une
Publications récentes 
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82