Le Mag' des actives N°120

L'EDITO Malgré une actualité vampirisée par la pandémie que nous traversons, le mag’ du mois tente d’aborder d’autres sujets car la vie professionnelle continue. Dans la continuité des précédents magazines, et comme nous en avons pris maintenant l’habitude, vous trouverez en lecture deux excellents dossiers du capitaine ROLLANG sur des thématiques qui intéressent chacun d’entre nous et auxquels nous pouvons être confrontés à un moment de nos carrières, et en bonus un 3ème dossier concernant le « flou juridique » sur les infractions liées au COVID 19. La pandémie que nous traversons restera historique en termes d’impact sur notre société, et par conséquent, sur l’Institution. En effet, les no

Décès d'un camarade

L'APNM "Gendarmes et Citoyens" a le regret de vous faire part du décès de l'adjudant Ghislain DEFOURNY de la Communauté de Brigades de Saint-Pol-sur-Ternoise (62) survenu le dimanche 26 avril 2020 au CHU d'Arras des suites d'une longue maladie. Ce militaire laisse derrière lui une épouse et 3 enfants dans la peine. Nous exprimons aux proches nos sincères condoléances et les assurons de notre sympathie attristée.

Officiers de Police Judiciaire. Vers une « professionnalisation » de la réserve opérationnelle

Depuis de nombreuses années, APNM Gendarmes et Citoyens défend l’idée que conserver la compétence judiciaire pour les retraités de la Gendarmerie réservistes opérationnels serait une véritable plus-value. Au-delà de nos communications et à force de travail au contact des parlementaires, nous avons enfin été entendus ! Le 24 mars 2020, Christophe NAEGELEN, député des Vosges, à la tête d’une quarantaine de parlementaires, a déposé une proposition de loi (N°2773) relative au maintien de la qualité d’officier de police judiciaire attribuée aux réservistes retraités de la gendarmerie ou de la police nationale. (Projet de loi à retrouver ici : http://www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b27

Décès d’un gendarme

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès du maréchal des logis chef Stéphane SERGEANT affecté à la BMO de SAINT-CLAUDE (GUADELOUPE). Agé de 54 ans, il était marié et père de deux enfants. Victime d’un malaise, il n’a pas pu être réanimé malgré l’alerte rapide donnée par son épouse et la prompte intervention des militaires qui se sont portés à son secours. L’APNM Gendarmes et Citoyens adresse à sa compagne, ses enfants et ses camarades ses plus sincères condoléances et tout son soutien dans cette difficile épreuve.

Une camarade nous a quittés

C’est avec une grande tristesse que nous venons d’apprendre le décès de la maréchale des logis cheffe Meidi DELRIEU. Jeune trentenaire, elle était affectée en NOUVELLE CALÉDONIE à la BTA de DUMBÉA et détachée au GELAC de la BR de NOUMÉA. En ces instants douloureux nous avons une pensée pour ses proches et sa famille. L’APNM gendarmes et citoyens présente ses sincères condoléances et témoigne tout son soutien dans cette épreuve difficile. Une cagnotte LEETCHI a été mise en ligne afin d’aider sa famille https://www.leetchi.com/c/pour-notre-meidi

Non, l’infirmière n’a pas été exclue d’un logement de gendarme !

Nous avons été alertés de la mésaventure d'une infirmière, mère de deux enfants, évincée du logement concédé pour nécessités de service situé dans une unité de Meurthe et Moselle attribué à son petit-ami, gendarme. Cet événement a fait les choux gras d'une certaine presse, des réseaux sociaux et même du syndicat des officiers et commissaires de police. Cela paraissait de prime abord un peu brutal, notamment à la lecture des articles d'une presse écrite partisane, mais le buzz éditorial, repris avec amateurisme par certains syndicats policiers, nous imposait, quand bien même nous n'étions pas saisis, de vérifier la véracité des faits. APNM Gendarmes et Citoyens à pris attache avec les intére

La reconnaissance du Coronavirus comme maladie professionnelle

Depuis le mardi 17 mars 2020, la France est confinée pour endiguer la propagation du Covid-19. Ce virus particulièrement pathogène a déjà contaminé près de 80.000 personnes et a provoqué le décès de 10.300 d’entre elles. Pour garantir la continuité de l’action de l’État, ce sont plus de 60.000 gendarmes qui s’engagent jour et nuit dans cette "guerre sanitaire" sans précédent. Le prix payé est lourd. D'ores et déjà, plus de 2 200 gendarmes sont confinés médicaux. Une vingtaine sont hospitalisés et 1 camarade est décédé (chiffres au 06 avril 2020). Personne ne peut ignorer que l’exécution des missions d’ordre public et/ou judiciaire expose parfois et trop souvent brutalement les gendarmes à un

COVID-19 : Prise en charge à titre gracieux pour les jeunes sans mutuelle jusqu’à l’été

APNM Gendarmes et citoyens salue l’engagement solidaire de son partenaire UNEO qui garantit une protection sociale à l’ensemble des élèves-gendarmes, détachés ou affectés dans l’urgence au profit des unités opérationnelles en pleine crise sanitaire du Covid-19. L’idée qu'un jeune engagé soit malade pendant cette période et qu'il se retrouve sans mutuelle car les mesures prises pour lutter contre le COVID-19 n'ont pas permis d'organiser de séances de mutualisation était une situation inacceptable pour Unéo. C’est pourquoi son président a pris une décision au sens affinitaire unique dans l’histoire mutualiste, qu’il résume avec ces quelques mots : « pour eux, nous sommes là » Notre partenaire,

Confinement : Logement du gendarme (LCNAS)

La plateforme de l’association professionnelle nationale militaire « Gendarmes et Citoyens » est régulièrement sollicitée sur des questions d’interprétation des directives liées à l’occupation du LCNAS. C’est souvent le fait de camarades qui occupent leur logement personnel dans le privé. Nous n’avons pas à prendre position sur ce débat parce qu’il n’y a pas de débat. Il suffit de reprendre à chaque fois l’ADN du statut du gendarme rappelé et présenté dans l’Instruction n° 35000/GEND/DSFdu 13 décembre 2018 et relative à la concession de logement par nécessité absolue de service des militaires de la gendarmerie pour s’en convaincre. Nous abordons de manière décomplexée en nous cantonnant à

CovidReader. Une application de contrôle des attestations QR-CODE perfectible !

Tribune libre: Un adhérent de l’association s’exprime. A compter du 06/04/2020, l’application CovidReader mis en ligne sur le F-Droid de la gendarmerie permettra aux gendarmes engagés sur le terrain de contrôler les attestations dérogatoires de déplacement avec un QR CODE généré à partir du site du ministère de l’intérieur. Cette application doit faciliter le travail des gendarmes et comporte quelques fonctionnalités supplémentaires. A l’heure où ces lignes sont écrites, un grand nombre de gendarmes et de policiers sont déployés sur un vaste dispositif de contrôle du respect du confinement dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19. Le ministre de l’intérieur a également an

À la Une
Publications récentes 
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82