Rechercher
  • Admin

Les gendarmes d'AG&C parlent aux gendarmes :


Salut chers camarades

Je sais, c'est une entrée qui sonne très syndicale pour un billet d'humeur, mais quand même il est grand temps de mettre les points sur les « i », pour rester amis et pour comprendre à quoi sert une association professionnelle.

Déjà, si vous n'avez suivi les débats sur les arrêts de la CEDH que de loin et si le projet de loi sur les Associations Nationales Professionnelles Militaires est le cadet de vos soucis, il vous a surement échappé que les politiques ne sont pas très chauds pour accorder le droit syndical aux militaires. C'est le premier point.

Le second point, c'est qu'AG&C s'est toujours positionnée contre la présence des syndicats en gendarmerie et notamment, cette manie syndicale de la "maison d'en face" de se mêler de tout, en particulier l'avancement, les mutations et ce genre de choses. Ici on pense que c'est la prérogative des chefs de commander, nous sommes juste là pour s'assurer qu'ils le font bien !

Troisièmement, je ne vis pas sur une île et je discute pas mal avec les collègues et je crois que la majorité des gendarmes de France partage ces sentiments vis à vis du fait syndical. Alors chers amis, comprenez que ça me fait toujours sourire quand à AG&C on reçoit des demandes de mutations ou des plaintes contre l'évaluation d'un mérite individuel. Je pense qu'il y a là un malentendu profond sur ce à quoi vont servir les associations professionnelles : Ce ne seront pas des "syndicats" au sens Police Nationale. Nous ne serons pas consultés pour l'élaboration du prochain tableau d’avancement ni sur l'établissement du prochain planning de la communauté de brigade ni sur les épreuves du moniteur en intervention professionnelle. Qu'on se le dise !

En revanche, si vous êtes victimes de discrimination, de harcèlement, si vous êtes témoin d'un dysfonctionnement, d'un abus, d'un dérapage, bref de trucs pas jolis jolis vis à vis de ce que doit être notre Institution, poussez la porte de nos sites web, contactez nous. Et pour tous ceux, les plus nombreux, qui ne sont victimes de rien, rejoignez nous car une association professionnelle se doit de représenter le plus grand nombre.

A AG&C, on nous demande parfois notre avis sur des problèmes de fond, structurels à la gendarmerie, par exemple les détachements gratuits de personnels en école. On pourrait répondre démagogiquement que cela doit cesser mais il faut être sérieux : seule une étude approfondie pourrait apporter éventuellement une solution.

Alors chers camarades, si vous sentez que des choses doivent changer en interne dans notre institution, rejoignez nous. C’est avec plaisir que nous vous aiderons à communiquer vers la direction de la Gendarmerie pour lui exposer les problèmes et les solutions que nous aurons à proposer en tant qu'association professionnelle. Ou alors, ouvrez carrément un post sur le site de la feuille de route de notre directeur !

A bientôt chez AG&C

Dffdf



2 vues

© Copyright ©2020AG&C | JeM82