Rechercher
  • Admin

Suicides d’un gendarme et d’un policier.



C’est avec consternation que nous avons appris le décès par morts violentes de deux membres des forces de l’ordre.

Le gendarme qui s’est pendu le 7 juin était affecté au PSIG de Pontivy, nous apprenons ce drame avec un peu de retard puisqu’il est évident qu’on essaie toujours de dissimuler ces tragédies. Précautions bien inutile puisque l’information finit toujours par filtrer. Une communication minimum de la part de la hiérarchie permettrait d’éviter les suspicions sur les raisons de ces suicides.

Le second suicide est celui d’un policier de 43 ans Antony Rocher. Il a mis fin à ses jours avec son arme de service le 8 juin à son domicile de Collioure (66) Ce père de famille était affecté au commissariat de Perpignan. Il aurait laissé des messages dans lesquels il évoque des difficultés personnelles mais dénonce aussi des pressions professionnelles.

Nous pouvons apprécier à leur juste valeur les déplacements de la préfète et du procureur venus apporter leur soutien aux collègues de ce policier.

Nous adressons nos condoléances aux familles et aux proches de ces deux membres des forces de l’ordre et nous assurons leurs camarades de tout notre soutien.


10 vues

© Copyright ©2020AG&C | JeM82