Rechercher
  • Admin

Prime de résultat exceptionnelle : la prime qui divise



Il y a quelques semaines, nous avions relayé sur notre page FB un article concernant la PRE (ou prime au mérite), lequel avait suscité de nombreuses réactions. Devant tant de commentaires, nous ne pouvions que nous interroger et avoir une réflexion sur ce sujet.

Mise en place sous l'ancien gouvernement, cette prime était sensée récompenser de manière collective une unité ou de manière individuelle, des militaires méritants. Or, au fil des années, nous pouvons nous apercevoir que cette prime finie par diviser et ne pas faire la majorité dans nos rangs.

En effet, à l'origine, cette prime a été surtout mise en place pour compenser le travail pénible de certaines unités situées en ZSP et pour mettre en valeur un certains nombres de militaires s'étant démarqués par leur travail. Si au début cette prime a été accueillie avec bienveillance, nous pouvons observer qu'aujourd'hui, elle attise une certaine animosité. Lorsqu'elle est collective, elle crée une forme de jalousie de la part des autres unités d'une même compagnie, qui bien souvent, en se basant sur les chiffres, ne comprennent pas toujours les raisons de telle ou telle distribution. Ce sentiment a été d'autant plus accentué lorsque la hiérarchie a trouvé bon de faire "tourner " cette prime entre les unités, pensant calmer la velléité de certains. Ce fut finalement l'effet contraire, puisque certaines années, l'attribution ayant été faite a des unités moins chargées, une forme de sentiment d'injustice a gagné les rangs. Du coup, les petites «guéguerres» qui pouvaient exister entre unité n'ont fait qu'augmenter, au détriment du travail en équipe et de fait, de la circulation du renseignement.

Que dire de la prime individuelle ? Si ce n'est qu'elle est faite pour mettre en valeur le travail d'un militaire en particulier. Mais suivant où l'on place nos critères de valeurs, elle apparaît souvent comme une injuste au reste de la troupe. En effet, j'ai pu voir récemment un OPJ ne déméritant pas dans son travail judiciaire voir un de ses camarades récompensés pour avoir mis près de 200 timbres amendes dans l'année ! Qu'en penser, si ce n'est qu'il s'agit d'une incitation déguisée (mais non il n'y a pas de quota !) à la verbalisation à outrance.

Peut-être que nos chefs devraient songer à revoir ce système et se pencher sur le problème des unités dites " défavorisées ". Il y a un peu plus d'une dizaine d'année, un de mes anciens CB qui était membre du CMFG m'avait parlé d'une proposition faite à nos chefs concernant les unités en ZSP. Ces unités étant peu attrayantes, il fallait trouver le moyen d'en faire le contraire. Son idée était de faire une sorte de contrat avec les militaires se portant volontaires à servir dans ce type de brigade. Un contrat de 5 ans à l'issue duquel, la mutation est prononcée d'office ( sauf si le militaire désire y rester ) vers une unité de son choix, sur laquelle il sera prioritaire. Quand je parle de choix, je parle évidemment d'un vrai choix limité à deux ou trois unités et non à un choix parmi 22 régions ! A mon sens, il y aurait surement beaucoup plus de volontaire pour servir dans ce genre d'unité avec ce système plutôt qu'avec une hypothétique prime et une NBI qui au final, représente une poignée de figue en rapport à la charge de travail et aux contraintes.


383 vues

© Copyright ©2020AG&C | JeM82