Rechercher
  • Admin

Obsèques du gendarme Laurent Pruvot à Roye (80). Le ressenti de nombreux gendarmes au travers des ré



« A peine la cérémonie militaire en l'honneur de notre camarade Laurent PRUVOT achevée, que déjà, j'ai envie d'exprimer mon profond dégoût envers nos politiciens ! Comment pouvons-nous encore croire que nous sommes considérés dans ce pays !! Notre camarade est décédé en accomplissant son devoir, assassiné par un fou furieux qu'il faut en plus protéger de sa propre communauté pour ne pas qu'il subisse le même sort.

En remerciement, nos plus hauts dirigeants qui brillent par leur absence lors de cette cérémonie. Je suis écœuré, dégoûté, en colère, attristé pour notre camarade et sa famille de voir que le chef de l'état et notre propre ministre ne daignent même pas rendre les honneurs à notre camarade. Un Président, chef des armées, qui préfère faire la rentrée des classes !!! Mais qui sommes nous, soldats de l'état, pour que vous, Monsieur le Président, vous nous dénigriez ainsi ?? Monsieur le Ministre de la Défense, ou étiez vous donc à l'heure où nous pleurions notre collègue tombé au feu ??? Monsieur le Premier Ministre, même hausse, mêmes éléments !!!

Et après cela, vous voulez que l'on vous écoute, que l'on vous croie lorsque vous déclarez avoir de la considération pour le métier que nous faisons ? Gardez donc vos balivernes et laissez nous pleurer les nôtres en paix...... »

-o-o-o-o-o-o-

« Les obsèques de Laurent PRUVOT se sont déroulées à la caserne Garin d’Amiens (80) le premier septembre. Pas d’hommage national mais des honneurs militaires en présence du ministre de l’Intérieur, un service minimum. Pas de ministre de la Défense qui considère certainement que les gendarmes n’ont plus de lien avec son ministère et encore moins de Premier ministre ou président de la République, ce dernier étant occupé à faire sa rentrée scolaire.

Que penser de cette forme de mépris à l’égard des gendarmes ? Rien de plus que ce que nous savons depuis 2012 et l’hommage national rendu à Audrey et Alicia assassinées à Collobrières (83) : La mort en service de gendarmes, tués dans les pires conditions, ne vaut plus le déplacement d’un premier ministre et encore moins d’un président de la République. Nous avons cependant constaté que Laurent Pruvot avait été promu major et qu’il a été fait chevalier de la Légion d’honneur, il a reçu la médaille militaire et a été cité à l’ordre de la Gendarmerie. Nous savons que ces distinctions à titre posthume ne le ramèneront pas mais c’est quand même mieux que pour Audrey et Alicia qui n’ont pas eu droit à tous ces honneurs.

Il n’en reste pas moins que c’est la consternation pour un grand nombre de gendarmes et d’autres citoyens qui considèrent ces absences comme un manque de considération évident. Peut-être aurait-il fallu lancer un slogan du genre « je suis gendarme » ou « je suis Laurent » inscrit en blanc sur fond noir. »


0 vue

© Copyright ©2020AG&C | JeM82