Rechercher
  • Admin

Tueur de flic libéré : Dégoût de la justice et colère.



Nous avons évité de réagir à chaud mais, même avec un peu de recul, nous trouvons insupportable la remise en liberté d’un individu condamné à 20 ans d’emprisonnement pour le meurtre d’un jeune policier. Nous comprenons le désarroi de la mère de la victime et nous partageons l’immense colère et l’émotion suscitées dans les rangs des membres des forces de l’ordre. S’il y a des fautifs ce sont avant tout les magistrats qui ont laissé traîner un dossier et une justice trop lente incapable de fixer la date d’un procès en appel. En tout cas il n’existe aucune justification acceptable. Nous estimons qu’à la base il y a obligatoirement des erreurs et des négligences. Même si le ministère de la justice à demandé un rapport nous savons parfaitement que la ministre ne commentera pas puisqu’elle ne le fait jamais pour des décisions de justice. Ce qui est certain c’est qu’elle est responsable de cette bavure judiciaire étant l’initiatrice de la procédure pénale que nous connaissons et de l’application qui en est faite. Cette phénoménale bavure, cette aberration judiciaire, confirme bien les propos du général Soubelet, mis à l’écart pour avoir dénoncé l’application d’une justice laxiste. Nous nous souvenons d’un mur des cons mis en place par des magistrats. Aujourd’hui existe-t-il un qualificatif assez fort pour mettre au fronton d’un mur qui dénoncerait les responsables de cette bavure judiciaire qui n’est malheureusement pas la première.


5 vues

© Copyright ©2020AG&C | JeM82