Rechercher
  • Admin

Réunion de travail DGGN – APNM Gendarmes et Citoyens. Une première !



En début d’année, sur nos multiples supports, bon nombre de camarades titulaires de la qualification MIP ( Moniteur d’Intervention Professionnelle ) nous ont alertés sur une problématique récurrente dont ils font l’objet. Il s'agit des détachements en école pour former et encadrer les militaires, du gendarme adjoint aux officiers, en passant par les réservistes et les futurs gradés.

Si la nécessité du renfort n’a jamais été remise en cause par ces militaires spécialisés, c’est surtout les conditions dans lesquelles ils sont détachés, le préjudice personnel, familial et financier qu’ils subissent qui les ont conduits à nous alerter.

Forts de ce constat, et conformément à nos processus habituels, nous avons dans un premier temps collationné les messages reçus. Il nous est rapidement apparu très clairement qu’il existait effectivement un courant de mécontentement émanant des militaires MIP. Nous avons alors informé le secrétariat du CFMG en lui donnant les premiers éléments dont nous disposions. Parallèlement, en février 2017, une fiche synthétique était transmise à destination du CFMG par un garde républicain. Dès lors, un membre du Conseil d’Administration de l’association, ayant la qualification de MIP a été désigné afin d’être le point d’entrée de toutes les informations sur cette problématique. Nous diffusions sur nos supports un appel à tous les personnels MIP afin qu’ils nous informent des problèmes concrets rencontrés concernant les détachements. Le travail de synthèse pouvait commencer.

Au mois de juillet, le Président de l’association rencontrait le Directeur Général de le Gendarmerie Nationale concernant divers sujets, notamment le futur budget. A cette occasion, le Président a pu évoquer avec le Général LIZUREY les difficultés rencontrées par les MIP lors des détachements en école. Au vu des informations déjà rassemblées, le Président a alors proposé au Général, l’organisation par l’association d’une réunion de travail sur cette thématique afin de pouvoir exposer tous les éléments et les solutions sur lesquelles nos membres avaient travaillé. Le Directeur Général a reçu cette proposition avec grand intérêt, nous a donnés son accord de principe et nous a assurés de la bienveillance de la Direction afin que les acteurs autour de cette problématique soient présents. Par ailleurs, nous étions également avisés qu’une réflexion autour de ce sujet était aussi en cours au sein de l’Institution.


En relation avec le Colonel ARVISET, Secrétaire Générale du CFMG, la réunion a été organisée et s’est déroulée le 28 septembre dernier, au sein même de la DGGN.

Lors de cette réunion, étaient présents le Général de Brigade ISOARDI, Sous Directeur des Compétences, le Colonel BEYL, chef Bureau de l'Ordre Public, le Chef d’Escadron DELALLEAU, section des formations initiales et des carrières, le Colonel ARVISET, Secrétaire Général du CFMG, le Lieutenant Colonel ANNEQUIN, CFMG, le Capitaine LACOMBE, CFMG, le MDL/C GUERRERO, Président de l’APNM Gendarmes et Citoyens, le gendarme GUERY, membre du Conseil d’Administration, Moniteur d’Intervention Professionnelle et notre directeur technique, Jérémy LANGLADE.

Pendant un peu plus de deux heures, les échanges ont été extrêmement positifs, chacun exposant les contraintes et les possibilités envisageables. Nous avons réellement senti une envie commune de trouver des solutions viables à l’amélioration de la situation. À la conclusion de cette réunion, nous avons eu la garantie que certaines des propositions allaient être étudiées très rapidement et soumises à la Direction Générale. Voici quelques exemples de propositions :

- L’appel à volontaire national et non régionalisé dès le début d’année ( où dès que le plan de charge des écoles est connu ) et ce pour l’année complète, devrait permettre au MIP de solliciter n’importe quelle destination et surtout, de le prévoir suffisamment à l’avance - Privilégier les nouveaux diplômés sur les détachements, quitte à les contractualiser lors du volontariat au MIP ( détachement école dans les 18 à 24 mois à l’issue de la formation ). - Indemnisation des détachés à minima à hauteur de leurs dépenses réelles ( et qu’ils ne soient plus déficitaires ! ) - Incitation au niveau Région dans le cadre de la PRE et de l’avancement ASA de prendre plus en considération les personnels ayant participé significativement à l’effort de formation.

Cette réunion est un événement dans le paysage de la concertation interne, puisqu’elle est la première réunion officielle de travail organisée par une APNM au sein même de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale. Nous espérons que beaucoup d’autres suivront et nous ne manquerons pas de poursuivre la réflexion en ce sens.

#APNM #Gendarmerie #réunion #DGGN #MIP #PSIG #détachement #AGC #gendarmesetcitoyens #prime #remboursement #ecole #formation #red #cfmg

43 vues

© Copyright ©2020AG&C | JeM82