Rechercher
  • Admin

COVID-19 « Le port du masque de protection »



Petit rappel humain sur l’APNM Gendarmes & Citoyens.


Vous êtes très nombreux à réclamer, voire « EXIGER » notre intervention publique concernant le port des masques de protection dans le cadre du service. Nous sommes conscients de la soudaine importance que vous accordez à notre association, un peu comme si nous étions devenue la CAF et que vous exigiez un acte formel, en quelque sorte un droit. Depuis 12 ans que nous existons, que vous soyez « simple gendarme » ou membre de la concertation, à part nos adhérents et sympathisants, vous ne nous avez jamais accordé que peu d’importance, nous qualifiant plutôt de : « mal absolu, de syndicat qui n’a pas de parole officielle et qui ne représente rien, de parasite inutile ».

A la fin de la crise que nous traversons, nous saurons vous rappeler à votre bon souvenir, en formant le vœu de vous voir aussi nombreux à nous rejoindre et à nous soutenir que vous le fûtes à nous critiquer !

Pourquoi cette introduction « aigre douce, sauce piquante » ? Parce qu’à un moment, il va falloir que vous assimiliez un truc simple, à la portée de tous. Nous ne sommes pas un syndicat, nous ne sommes pas un groupuscule professionnel plein aux as, gavé de subventions et nous ne passons pas nos journées dans des bureaux à rédiger des communiqués, à publier des tracts et à boire du champagne dans les salons parisiens ! Nous sommes juste des gendarmes de la base, dans nos brigades, nos PSIG, nos compagnies, nos escadrons. Nous sommes occupés à remplir exactement la même mission, avec les mêmes risques et les contraintes que vous subissez. Notre seule différence, celle qui nous vaut vos « exigences » depuis 10 jours, c’est d’avoir fait le choix de donner plus, au-delà du service, bénévolement, sans aucune garantie de réussite et de protection professionnelle locale. Nous n’avons pas besoin de remerciements ou de récompenses. En revanche, quand vous exigez de nous des « résultats » et des « actes », vous devez commencer par être respectueux (dire bonjour dans vos messages), et envisager la réalité au-delà de comportements égoïstes de circonstances sur les réseaux-sociaux. Nous ne sommes les commis de personne ! Nous sommes en guerre et nous sommes tous sur le même front. Si nous ne sommes pas à la hauteur, chers camarades, il vous suffit de fonder une APNM (vous en avez le droit car c’est la loi), et ainsi vous donnerez à vos vies professionnelles et personnelles un but volontairement tourné vers les autres, sans contrepartie. Prenez vos responsabilités de militaires de la Gendarmerie et assumez les conséquences ainsi que le comportement pas toujours digne de vos semblables !

Pour conclure ce petit « rappel humain » et pour ceux qui ne comprennent pas, on vous autorise à nous dire « au revoir ».

Pour les autres, continuons à travailler sur les difficultés de notre quotidien professionnel et familial, en bonne intelligence, avec respect et dignité, conformément au contrat que nous avons signé avec la France et qui a engagé nos vies !


Le port du masque

Le port du masque en Gendarmerie est autorisé !

Il n’y a strictement aucune interdiction de port du masque en Gendarmerie et c’est la consigne officielle de la direction générale ! Ceux qui disent le contraire, qu’ils soient commandants en région, groupements ou camarades de tous les niveaux, ont tort et n’appliquent pas les consignes du Directeur Général.

Aux camarades gendarmes sur le terrain, pour faire respecter le confinement, vous pouvez et vous DEVEZ porter un masque de protection à chaque fois que vous estimez que cela est nécessaire pour votre sécurité et celle d’autrui. Vous êtes les seuls à pouvoir juger en direct, de l’utilité ou non de vous en équiper. C’est VOTRE responsabilité en tant que gendarme, en tant que citoyen, en tant qu’être humain. Aucun chef ne peut vous sanctionner pour cela. En cas d’ennuis locaux, le compte-rendu est votre ami pour expliquer votre choix professionnel, choix que vous êtes le seul à prendre ! En temps utiles, après cette guerre, les déviants à tous les niveaux auront des comptes à rendre. Nous vous rappelons qu’en cas d’urgence, notre plateforme est à votre disposition pour une remontée à la DGGN directe et immédiate (nous sommes déjà à 50 saisines par jour, nous ne répondons plus aux messages du genre « gé pa mon mask, je fékoi »).

Il n’y a pas suffisamment de masques ?

Effectivement, la Gendarmerie n’a pas de stock ! Est-ce pour autant le moment de « gueuler » ? De tirer des conclusions et réclamer des comptes ? Le monde entier manque de masques car nous sommes confrontés à la première guerre mondiale sanitaire. Oui c’est compliqué et oui nous sommes exposés, c’est la réalité !

Concrètement que se passe-t-il ?

Le réapprovisionnement est en cours. En attendant, nous devons tous, chacun à notre niveau, faire preuve d’intelligence et de bon sens. Une fois les stocks au rendez-vous, Il ne s’agira pas de faire n’importe quoi.

- Porter un masque à usage unique de 8 heures à 12 heures dans le VL de service avec notre binôme est stupide et inutile !

- Porter un masque à usage unique sur la VP pendant 4 heures en croisant quelques personnes, en respectant les gestes barrières est stupide et inutile !

- Porter un masque à la brigade, avec son binôme, en salle café et en respectant les gestes barrières est stupide et inutile !

En agissant de cette manière, on ne protège personne hormis la bêtise intellectuelle de certains, mais surtout ça contribue à amoindrir le stock que nous avons pour des usages indispensables (interventions rapprochées, comportements de certains contrevenants, cas avérés d’infections...).

C’est à chacun de nous de prendre la décision ! Nous sommes maîtres de notre quotidien en temps réel et en conscience. Personne ne peut mieux gérer que nous la nécessité dans l’immédiateté. Cela doit être la règle !

En conclusion

L’association Gendarmes et Citoyens ne s’exprimera plus sur le sujet des masques jusqu’à la fin de la crise sanitaire. Nous sommes des militaires de la Gendarmerie, nous avons fait le choix de défendre et de servir notre pays. Nous avons décidé de ne pas utiliser cette période critique pour demander des comptes ou les régler avec le monde politique. L’heure est à la mobilisation générale et à la solidarité nationale !

Nous rappelons qu’en cas de soucis avec l’application locale des directives de l’administration centrale, vous pouvez nous contacter sur notre plateforme : www.apnmgc.fr/entraide


Nous ferons remonter directement et sans filtre à la DGGN votre situation en vue d’un traitement personnalisé. Cela peut fonctionner aussi en sens inverse, avec nos camarades qui gaspilleraient des masques par bêtise ou inutilement.

A la fin de cette crise, chacun tirera les leçons du comportement militaire du gendarme qui travaille à ses côtés, de l’adjoint volontaire au Général d’Armée. Il en sera de même pour nous, APNM G&C, dans tous les sens du terme.

Pour ceux qui ont oublié les valeurs de leur engagement, nous ne pouvons que leur dire « tant pis »

Pour tous les autres, nous les assurons de notre soutien et leur disons « Protégez-vous et prenez bien soin de vous ! »

534 vues

© Copyright ©2020AG&C | JeM82