Rechercher
  • Admin

Jean-Jacques Bourdin : clarification !


Lorsque l’action des militaires de la Gendarmerie est mise en cause injustement, APNM GENDARMES ET CITOYENS est en première ligne pour assurer leur défense. Dans le même ordre d’idée lorsque des justiciables souhaitent faire une mise au point, elle leur donne librement la parole. C’est dans cet esprit d’apaisement et de maturité que nous avons décidé de publier le communiqué de Mr JJ. Bourdin et Anne Nivat adressé aux gendarmes.


A tous les gendarmes,


Ce petit message pour affirmer haut et fort que mon mari et moi-même respectons infiniment le travail de la gendarmerie. Moi qui aime la droiture et la clarté, je ne peux pas dire le contraire ! Et JJ, sur ses antennes, a toujours donné la parole, quel qu’en soit le thème, à la Police et la Gendarmerie.


Maintenant que nous avons la certitude que la fuite envers le journal local ne provient pas de ce corps de métier, nous sommes rassurés.


Nous le répétons une dernière fois : l’excès de vitesse est assumé et regretté par mon mari. En revanche, nous contestons la violation des « 100 km » puisque mon mari avait deux raisons valables : la première, rendre visite à sa mère mourante en EPHAD dans une ville du sud de la France, qu’il n’avait pas vue depuis 2 mois, un document de son employeur prouvant qu’il peut voyager pendant le confinement. Moi aussi je possède ce papier de mon employeur, ainsi que tous les journalistes qui en ont fait la demande.


Mon mari se fait attaquer sur les RS de façon tellement quotidienne que nous n’y portons en général pas la moindre attention. Sauf quand cela touche notre vie privée. Et que les infos publiées sont fausses. C’est le cas sur le thème de la violation des 100 km, par un journal qui n’a pas procédé à un travail journalistique de croisement de ses sources. L’aubaine était trop belle… dès le papier publié, il serait partout repris et la cacophonie sur Twitter pourrait se déchainer.


Anne Nivat et Jean-Jacques Bourdin

0 vue

© Copyright ©2020AG&C | JeM82