Rechercher
  • Admin

Un motard de la gendarmerie projeté contre un véhicule par un délinquant


Lorsque vivre ou mourir ne tient qu’à la volonté du malfaiteur.


Cette séquence d’une violence incroyable (les images circulent sur le net) témoigne de la violence ordinaire qui peut surgir brutalement à l’endroit de n’importe quel militaire ou fonctionnaire chargé d’une mission de service public.


Mercredi 10 juin 2020 vers 19H30 un individu agresse sexuellement la propriétaire d’un bar situé à Nœux-les-Mines (62-ZPN) avant de lui dérober son véhicule à l’aide des clefs préalablement subtilisées. Un délit, un de plus à rajouter au compteur de l’observatoire de la délinquance.


Quelques instants plus tard, un motocycliste de la gendarmerie nationale locale qui vient de faire le plein de sa machine sérigraphiée constate que le conducteur de ce véhicule vient de franchir une intersection alors que le feu est au rouge fixe. Il décide de le contrôler, ignorant qu’il vient de commettre un forfait. Il se porte à sa hauteur pour l’inviter à s’immobiliser lorsque le conducteur effectue brutalement et volontairement un écart en sa direction. Il percute la moto et la projette, elle et son pilote, sur une voiture circulant en sens inverse. Le choc violent a éjecté le gendarme du deux-roues qui chute au sol. La conductrice de l’autre automobile est incarcérée et blessée à l’intérieur de son véhicule. Le mis en cause lui prend la fuite.


Les policiers, arrivés rapidement sur les lieux les ont sécurisés. Les effectifs du Service d’Aide Médicale Urgente se sont transportés sur les lieux en hélicoptère en renfort des pompiers afin de porter secours aux victimes.


Dans un même temps, d’autres policiers venus en nombre, munis des signalements du véhicule en cause et de son chauffeur ont, dans un premier temps, repéré la berline accidentée et vide d’occupant stationnée non loin du lieu du sinistre. Ils parviennent, toujours dans un lieu proche de l’accident, à repérer un individu présentant des blessures au visage qui porte des vêtements ensanglantés et correspondant à la description du chauffard.

Il est interpellé et placé en garde à vue. Le gendarme blessé au tibia gauche et l’autre victime, désincarcérée et présentant des douleurs au niveau de la poitrine et à une jambe ont été pris en charge par les services de secours et transportés au centre hospitalier.


Selon la formule consacrée, l’enquête se poursuit et la vie continue. Le présumé innocent lui se porte bien.


APNM Gendarmes & Citoyens exprime son soutien au gendarme blessé.

0 vue

© Copyright ©2020AG&C | JeM82