Quand la fiction dépasse largement la réalité


Il y a un peu plus de deux ans le directeur général de la Gendarmerie annonçait par l’intermédiaire de sa feuille de route la dissolution des brigades rapides d’invention (BRI). Les véhicules rapides d’intervention (VRI) et leurs pilotes étaient rattachés aux pelotons autoroutiers (PA) pour devenir les pelotons motorisés (PMO). Si cette intégration/dissolution s’inscrivait logiquement dans une optimisation opérationnelle nous pouvions légitimement nous demander ce qu’il allait advenir de nos VRI et de nos pilotes sur le plus long terme. La direction générale se voulait rassurante, si les commandants de BRI se retrouvaient subordonnés aux PMO l’intégrité de ces unités spécialisées et leurs missions seraient maintenues. Aujourd’hui quand Renault fait la promotion de sa toute nouvelle RS 01 « Interceptor » dans un clip vidéo digne d’une production de Luc Besson sur la thématique des BRI la réalité est toute autre...

Un peu d’histoire, les BRI sont le fleuron depuis plus de 40 ans de la Gendarmerie rapide sur autoroute. La formation des pilotes n’a rien à envier à celle des motocyclistes de Fontainebleau et leurs montures à l’exception de la Subaru Impreza du milieu des années 2010 sont exclusivement Françaises. De l’Alpine A110 aux Citroën DS et SM en passant par les CX GTI ou encore les Renault 21 2L Turbo pour finir avec les Mégane III RS de plus de 260 cv le savoir-faire Français était mis à l’honneur. Aujourd’hui ces dernières accusent le coup, dépassant souvent les 200 000 km et ayant entre 4 et 5 ans l’heure de la réforme a sonnée... Apres la dissolution de nos BRI nous apprenons que l’appel d’offre pour le renouvellement des véhicules rapides est tout simplement annulé. Les Mégane RS n’auront pas de remplaçantes, quel avenir pour nos pilotes ? Ils pourront toujours chausser leurs bottines de pilotes pour conduire les utilitaires d’interventions Ford Transit ou les familiales d’interventions Ford Focus break...

D’unité d’élite sur autoroute, faire-valoir de l’image de l’institution nos camarades des BRI vont finalement se retrouver à planquer sur les aires de services pendant des heures dans des breaks à radars automatiques à la faveur du tout statistique, du tout rentable ! En moins de deux années la volonté d’optimisation de la direction générale s’est transformée en destruction d’un pan entier de l’histoire de la Gendarmerie Nationale Française. 40 années de prestige et de savoir-faire pour finalement jeter nos pilotes et leurs montures dans le bac de recyclage. Hier pilotes aujourd’hui percepteurs automatiques...

Dommage... Ce clip promotionnel de Renault inspirait pourtant la fierté aux couleurs de la France...

A la une
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82