Le Trèfle veut créer son APNM


Dans un article daté du 18 février 2016 de l'ESSOR, nous apprenons que le Trèfle veut se rapprocher, voire créer une APNM, au risque de devoir disparaître. Cette annonce anodine devrait révéler pleins de choses aux personnels de la Gendarmerie. Crée en 1906, le Trèfle est donc, et de loin, la première association professionnelle gendarmerie. Elle peut se targuer d'avoir une influence sur les décisions prises au plus haut niveau. Je ne prends qu'un exemple, elle a bien défendu la légitimité de l'IFR...

D'aucuns pourraient sans doute se demander si son existence était bien légale jusqu'à récemment, je leur réponds, regardons vers l'avenir, on n'est pas là pour polémiquer mais pour construire.

L'avenir justement, pour le Trèfle est donc de survivre et pour ce faire, selon son président, de recruter plus large (c'est à dire recruter du sous-officier) ou rejoindre un "groupement d'association" (je ne sais pas trop ce que c'est...). Notez l'ironie, la première association de la gendarmerie va disparaître si elle n'embauche pas des gendarmes. Et oui car demain, une Association professionnelle ne pourra pas être catégorielle (ce n'est pas de moi, c'est la loi), elle devra représenter tous les corps. En fin stratège le président doit donc se conformer aux nouvelles règles du jeu (qu'il a fortement combattu sans doute, mais qui s'imposent aujourd'hui dans la concertation interne par la volonté du législateur) avant de se faire taper sur les doigts. Je vais m'adresser directement à vous mon Général, l'association que vous cherchez existe. Elle a déjà des adhérents officiers, sous-officiers et GAV. Elle s'appelle AG&C. Il y en a même deux ou trois autres, mais moi j'ai choisi celle-là. Et puisque vous ne me le demandez pas, je vais vous donner mon avis : Il serait présomptueux et même aventureux d'essayer d'en créer une nouvelle, surtout si elle a une étiquette "du Trèfle" au risque de sombrer dans des luttes catégorielles interdites par la loi. De plus trop d'associations représentatives tueraient la représentativité, et je ne vous crois pas partisan de cette maxime bien connue "diviser pour mieux régner".

Je souhaite donc que vous lancerez bientôt à vos adhérents un appel à venir nous rejoindre et peut-être que nous aurons le plaisir de refaire la Gendarmerie rêvée, vous et moi ; votre expérience associative serait un atout considérable pour notre APNM. Tout peut se dire chez AG&C, on peut même ne pas être d'accord. On a juste une tradition au conseil d'administration, issue du forum G&C, on se tutoie. À bientôt

Gendarme SOYER David

A la une
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82