Ça pleurniche chez les syndicats d'officiers de la Police Nationale


Le 5 octobre 2016, quelques délégués de classe se faisant appeler « SYNERGIE OFFICIERS » ont distribué dans la cours de récréation un tract réclamant que les Commandants Divisionnaires se voient octroyer des galons de Lieutenants-Colonels et les Commandants Divisionnaires à l’emploi fonctionnel, des galons de Colonel. Le maître d’école, bien embarrassé, devrait statuer bientôt.

Manque d’imagination pour la création de nouveaux galons ? Jalousie mal placée ? Ce n’est pas la première fois, et c’est même devenu récurent, que certains officiers de police, par l’intermédiaire de quelques syndicats, soient les instigateurs d’une guéguerre digne des cours de récréations. Comme des enfants heureux de frimer avec leurs dernières billes, quelques fonctionnaires du corps de conception et de direction de la police nommés par décret ministériel se voudraient scratchés comme des militaires. Il faut effectivement avoir le "boulard" pour se prétendre de la militarité, similaire à un Capitaine de vaisseau commandant le porte-avion Charles de Gaulle dans la Marine, ou à un Colonel commandant un régiment sur un théâtre d’opération dans l’Armée de Terre.

Bientôt un Maréchal de France des chicayas à la tête de la maison Police ?

Sérieusement... Messieurs les officiers de synergie, au lieu de venir gratter la gamelle du voisin à la cantine, essayez de faire preuve d’un peu d’imagination en respectant les armées et en faisant perdurer l’identité historique de la Police Nationale qui a toujours été propre à elle-même et indépendante. La France peut s’enorgueillir d’avoir deux forces, deux forces visant le même but, la sécurité des Français ! Deux forces au fonctionnement différent mais avant tout complémentaire ! Si vous vouliez de la militarité il fallait passer par l’école des officiers de la Gendarmerie Nationale, avec tout ce que cela implique, commençant par l’interdiction d’appartenir à un syndicat !

Messieurs les officiers de synergie, dans cette période troublée, soyez dignes de « la base », des policiers et gendarmes de terrains qui luttent au quotidien pour la sécurité de tous, au prix de leur vie ! Sans distinction de statuts ou de galons sur les épaules ! Pendant que vous ricanez au fond de la classe, les bons élèves, eux, se lèvent le matin pour se faire rouler dessus, pour se faire incendier !

Allons messieurs, un peu de dignité, fin de la récréation !

A la une
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82