Gendarmes Mobiles au TOUQUET, les dernières évolutions !



Le week-end dernier, comme vous tous, nous apprenions par voie de presse que nos camarades de la Gendarmerie Mobile récupéraient la mission de sécurisation de la villa familiale présidentielle. En somme rien de choquant pour nous au premier abord, parce que jusqu’à maintenant, les résidences personnelles des familles de nos Présidents se situaient en zone de compétence de la Gendarmerie, et aussi un peu par tradition, cette mission a toujours été assurée par l’Institution. Nous n’évoquerons pas la pertinence de surveiller ou non ce type d’édifices, il s’agit là d’un débat principalement politique, le gendarme, par l’accomplissement de sa mission, au delà de cette polémique !


Néanmoins, comme vous tous, nous avons été interpellés par les arguments lancés ici ou là dans la presse et venant directement de certains syndicats de policiers. Selon les critiques, les gendarmes récupéraient une mission par dépit, par soumission ! Ce « TouquetGate » généré par les publications et interventions diverses et variées de nos collègues policiers ces derniers mois, s’inspiraient de l’absence de sécurisation des personnels et du confort spartiate de ces derniers, eu égard aux conditions météorologiques difficiles. Les syndicats de Policiers, n’ayant obtenu aucune évolution dans ces deux aspects de la mission, pour leurs collègues CRS, n’ont pas hésité à qualifier nos camarades gendarmes de « dociles ». Nous ne commenterons pas avant leurs méthodes et leurs « actions », il ne s’agit que de citer strictement des propos factuels.


Du côté d’AG&C, et avec le concours de nos gendarmes mobiles, nous adressions un courriel le dimanche à nos interlocuteurs de la Direction Générale de la Gendarmerie pour faire le point sur cette « affaire » et démêler le vrai du faux. Nous n’avons pas manqué de rappeler que ce qui importe pour les gendarmes, ce n’est pas de devoir remplir telle ou telle mission mais qu’elle se déroule dans le respect de la sécurité et du bien-être de nos camarades, pour la remplir au mieux !


Dès lundi, à la première heure, le Mdl-Chef Thierry GUERRERO président d’AG&C, a pu s’entretenir avec la direction générale directement au téléphone. Nous apprenions que si cette mission était bien récupérée en remplacement des policiers, ce n’était en aucun cas en raison de notre « docilité », ni d’une soumission quelconque. Il s’agit d’un redéploiement des compagnies de CRS et d’escadrons de Gendarmerie Mobiles sur le département, dans un cadre général d’emploi des forces mobiles. Cette décision résulte de travaux engagés par nos directions respectives, depuis plusieurs semaines. Elle s’inscrit dans le partage habituel des missions des policiers et gendarmes sur l’ensemble du territoire national. Nous rappelons que ce qui importe à notre association et à fortiori à nos camarades mobiles, c’est les conditions dans lesquelles ils pourront exercer cette mission.


En fin de journée, le Directeur Général de la Gendarmerie, le Général LIZUREY, s’exprimait sur ce redéploiement d’ampleur via un canal de concertation interne. Il ne nous appartient pas de commenter ou d’utiliser ces informations. Nous pouvons malgré tout confirmer qu’elles sont conformes à notre échange du petit matin avec la Direction Générale.


Hier, mardi 13 février, un représentant du conseil d’administration, le Capitaine (er) Jean-François CHARRAT était au cercle mixte de la caserne des Célestins à Paris pour le lancement du dernier ouvrage publié par First Editions « La Gendarmerie pour les nuls », en présence du Directeur Général de la Gendarmerie (cette invitation fera l’objet d’une autre publication). Ce fut donc l’occasion pour notre représentant, d’exprimer directement l’inquiétude de nos camarades mobiles au sujet de cette « polémique » du Touquet. Lors de cet échange, le Général LIZUREY a voulu se montrer rassurant. Il veillera à ce que « le dispositif bénéficie de moyens adaptés, tant en matière de sécurité que de protection et de confort ». Il a également insisté sur le fait que « la ressource provenait d’un redéploiement d’ensemble des escadrons basés sur le Calaisis et qu’il n’y aurait de fait, aucune surcharge de travail ».


En conclusion, encore une fois, malgré les « buzz » et autres actualités médiatiques de circonstances, il s’agit de travailler avec professionnalisme et en respectant nos valeurs et les procédures militaires, en accompagnant l’ensemble des acteurs de l’Institution. C’est là toute notre différence !


Les gendarmes d’AG&C restent engagés sur ce « dossier » et suivront son évolution !

A la une
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82