Journée des associations et hommage aux héros de la gendarmerie


Cne ROLLANG et ADC (ta) BOUVERET (photo APNM Gendarmes et Citoyens)

Le mercredi 16 février 2022 la gendarmerie a célébré ses disparus et ses héros du quotidien en référence à la Loi qui fonde et organise l’héritière de l’ancienne maréchaussée, promulguée un 16 février 1791. Cette date est retenue par le secrétaire général du CFMG pour convier l’ensemble des associations signataires de la charte à une matinée de travail et pour rendre hommage à nos camarades lors des cérémonies à venir.


Une journée dense qui mêle stratégie politique d’entreprise et hommage national à laquelle l’APNM « Gendarmes et Citoyens » représentée par le vice-président, l’ADC Cédric Bouveret et du Capitaine Marc Rollang, porte-parole, a répondu présent.


La matinée a été ponctuée des interventions du Major Général, le général Jockers, des généraux Arviset (DPMGN) et Lettermann (chef du SIRPA) sur des sujets qui agrègent prospective, enjeux, formation, instruction et communication. Un état des lieux du programme GEND 20.24 qui ambitionne de mieux protéger, mieux progresser, mieux équiper et mieux fonctionner. Concrètement c’est d’abord l’investissement dans les outils du quotidien, les équipements individuels, les véhicules (de brigades, de la GM, les blindés, les hélicoptères). C’est aussi cette volonté de performance avec le nouveau diplôme d’arme et la densification des PSIG. Une réflexion sur la protection fonctionnelle du fonctionnaire et du militaire en cas de blessures involontaires (les accidents de la route en service par exemple) et la formation initiale allongée qui va intégrer progressivement l‘OPJ. C’est aussi de mieux communiquer en externe comme en interne en tenant compte des contraintes de l’évolution du Droit.


C’est aussi réinvestir le terrain (on parle de la création de 200 brigades), créer de nouvelles unités de force mobiles (CRS et/ou GM). Ce sont ces changements comme la collégialité des procédures, la procédure pénale numérique, le cyber, le DGE. Autant de « révolutions culturelles » qu’il faut accompagner au plus près des échelons d’exécution.


L’après-midi a été consacrée à nos héros du quotidien et à ceux qui ont disparu l’année écoulée. Trois gendarmes dont les noms ont résonné dans la cour d‘Honneur des Invalides, vibrant aux roulements des tambours ou à la lueur de flamme du souvenir sous l’arc de triomphe.


A eux l’immortalité.


Mdl/C Jennifer Benet, du GC de la compagnie de gendarmerie départementale d’Hyères (83), décédée le 28 septembre 2021, à l’âge de 36 ans ;

Gendarme Gaëtan Binet, de la brigade de proximité de Port-Jérôme-sur-Seine (76), décédé le 7 octobre 2021, à l’âge de 27 ans ;

Maréchal des logis-chef Claude Ruocco, du PSIG de Dardilly (69), décédé le 15 janvier 2022, à l’âge de 53 ans.



(photo La voix du Gendarme)

(photo APNM Gendarmes et Citoyens)

(photo APNM Gendarmes et Citoyens)

(photo La Voix du Gendarme)

(photo APNM Gendarmes et Citoyens)

(photo La voix du Gendarme)

(photo APNM Gendarmes et Citoyens)

(Photo La Voix du Gendarme)


A la une
Publications récentes