La défiance d’un juge de l’application des peines !


Le chauffard qui avait foncé sur un gendarme dans l’Ain est remis en liberté après 22 mois d’emprisonnement seulement !


Rappel des faits : Le 18 avril 2018, alors que l’adjudant Pascal Guldenfels effectuait un contrôle routier, un homme arrivant à moto à pleine vitesse après avoir refusé de s’arrêter, malgré les gestes réglementaires, le percutait et le projetait à plusieurs mètres. La jambe arrachée, le gradé père de famille était grièvement blessé pendant que le pilote de la moto prenait la fuite.


Didier Hamza, avait déjà été condamné fin 2017 à de la prison avec sursis pour un refus d’obtempérer aggravé et conduite malgré suspension du permis de conduire. Le jour du drame, il conduisait sans permis de conduire, sans assurance et en état de récidive légale.


En juillet 2019 et après 15 mois derrière les barreaux, il était condamné par le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse à 5 ans d’emprisonnement ferme. En décembre dernier il écopait de 12 mois supplémentaires de prison dont 6 mois assorti de sursis pour un délit routier antérieur à l’accident du 18 avril 2018.


Nous venons d’apprendre que le juge de l’application des peines a accordé la liberté à Didier Hamza après 22 mois d’incarcération seulement. Ce magistrat vient de prouver une nouvelle fois le peu d’intérêt que constitue pour lui et son Institution un gendarme, victime d’un acte délibéré.


A la une
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82