Quand la Police Nationale invente la Gendarmerie Mobile.


C’est bien connu, quand on manque d’idées on brouille les pistes en utilisant un concept qui existe déjà. C’est dans cet esprit que des réseaux bien informés annoncent la création prochaine d'une génération 2.0 de C.R.S, composée de fonctionnaires projetables en 15 minutes, dans n’importe quel point du territoire en vue de rétablir l'ordre Républicain, en cas de violences urbaines ou de troubles graves.


Cette Force d'Appui Rapide (F.A.R) serait composée de deux groupes de 100 fonctionnaires de Police, chacun des groupes étant d'alerte 24/24 sur 7 jours consécutifs. Cette « super-unité » serait encore mieux entraînée et surtout mieux équipée que les collègues chargés de missions de maintien de l’ordre. On évoque même l’attribution de véhicules tout-terrains capables de franchir des barricades. Une prime spécifique différente du système actuel pour motiver les personnels serait mise en place, au moins pour compenser la perte de l'I.J.A.T (Indemnité Journalière d’Absence Temporaire) en raison des durées d'engagement raccourcies puisque ceux-ci seraient relevés rapidement par d'autres renforts.


L'Association Professionnelle Nationale Militaire « Gendarmes et Citoyens » partage l'avis de plusieurs sources policières qui demeurent dubitatives sur un tel concept opérationnel qui existe déjà dans la …gendarmerie mobile.


Pourquoi créer un doublon ?


La gendarmerie est capable structurellement de provoquer une projection rapide de forces. Le système d'alerte actuel largement éprouvé, est à même d'engager sur tout le territoire métropolitain (y compris la Corse) et ultramarin, des escadrons de gendarmes mobiles déjà spécialisés dans le maintien et le rétablissement de l'ordre public. Son maillage territorial et son dispositif de montée en puissance unique en son genre, participent à la cohérence de la réponse apportée face aux désordres et aux attentes des autorités nationales.


Les moyens existent déjà !


Le groupement Blindé de Satory (78) par exemple, dispose de véhicules blindés capables de franchir des barricades et de protéger les personnels. Ils sont régulièrement employés en Outre- Mer (en Nouvelle Calédonie actuellement) et ont été déployés sur la plaque parisienne durant les tristes évènements qui ont émaillés l'année 2019.


La légitime rigueur comptable des deniers publics impose de la prudence entre un système actuel performant, fiable et un hypothétique besoin suggéré qui méconnaît ou sous-estime gravement l'existant. La sagesse exige d'attendre, à minima, que les réflexions menées en collégialité au sein du « Beauvau de la Sécurité » aboutissent. Nul doute que l'annonce faite sera examinée avec une bienveillante rigueur dans les prochains jours par les membres de la commission.

A la une
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82