Un régime surprenant

Un camarade revenait de sa visite médicale périodique (VMP) lorsqu'il m'aborda, le visage empli d'une émotion manifeste. Bien entendu, je me suis enquis de son état et je proposai sans désemparer une oreille attentive et amicale pour tenter d'appréhender cette souffrance qui se dessinait.


Gros, je suis trop gros !

Le verdict du médecin-chef est tombé comme la lame aiguisée de la trancheuse révolutionnaire. Mon camarade a un indice de masse corporelle excessif et il doit maigrir pour pouvoir aborder la prochaine visite fixée dans un semestre devant ce même praticien.


L'urgence, maigrir sans perdre le punch indispensable pour continuer de remplir les missions physiques et intellectuelles d'un soldat de terrain en unité dite de proximité. Un métier de gueux, exposé où l'artiste travaille parfois sans filet avec un boulanger qui distribue les pains presque par réflexe.


Les bienfaits du homard.


On en parle depuis quelques jours mais on sous-estime les vertus alimentaires de ce crustacé décapode, vivant dans la mer et nommé Homarus gammarus ou Homarus americanus. Alors les néophytes je vous le dis de suite : le homard se distingue facilement de la langouste par la présence de pinces imposantes et par une carapace moins épineuse. Allez donc faire un tour en poissonnerie pour stimuler votre culture océanique.


Camarade !


Il est important que tu retiennes que des études scientifiques démontrent des résultats intéressants sur les bénéfices à consommer des aliments de la mer. Une étude réalisée auprès de plus de 14 000 femmes (des blondes, des brunes et des rousses) a démontré que plus elles consommaient de poissons et de fruits de mer, moins leur risque de cancer colorectal était élevé. Pour les hommes, l'étude prouverait une diminution du risque d’infarctus fatal du myocarde et du gonflement de la prostate.


Les bienfaits pour toi, énormes :


– Le phosphore. Le homard en est une excellente source et ce minéral est le deuxième plus abondant dans l’organisme, après le calcium. Mis à part son rôle essentiel dans la formation des os et des dents, il participe entre autres à la croissance et à la régénérescence des tissus.

– Puis il y a du zinc qui participe notamment aux réactions immunitaires, à la fabrication du matériel génétique, à la perception du goût, à la cicatrisation des plaies et au développement du fœtus. Il interagit également avec les hormones sexuelles (important) et thyroïdiennes.

– Le cuivre nécessaire à la formation de l’hémoglobine et du collagène dans l’organisme.

Le sélénium, mais aussi, la vitamine B12 (important pour les globules rouges et l’entretien des cellules nerveuses et osseuse), la vitamine B5 et aussi l’iode. Cet iode qui entre dans la composition des hormones thyroïdiennes, nécessaires à la régulation de la croissance, du développement et du métabolisme.


Le bilan de ce régime au bout de quelques mois :


Vous me croyez ou pas, mais mon camarade a maigri. Il a … comment dire fondu. Il est passé d'un honorable 48/50 (référence vétigend) à un joli 44/46 (du même fournisseur officiel). Je l'ai revu et il me dit.


« Tu sais ton régime Homard (sans le vin) à 38 euros/kg, ben c'est efficace. À partir du 15 du mois, tu commences tellement à te serrer la ceinture que ça pourrait être une gastroplastie psychologique ».


A ceux qui bossent avec rien, pompiers, agents pénitentiaires, gendarmes, infirmières, sachez que des remèdes existent. Il suffit de regarder parfois au-dessus et non pas forcément en-dessous pour trouver dans l'exemplarité des élites, toute la motivation qui peut parfois faire défaut.


Une nuit d'été 2019

A la une
Publications récentes
Archive
Nous suivre
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square

© Copyright ©2020AG&C | JeM82